AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Disques d'or revoient leurs exigences à la baisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rimascat
***
avatar

Féminin Nombre de messages : 2169
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Les Disques d'or revoient leurs exigences à la baisse   Mar 11 Juil 2006 - 16:27

ÉDITION MUSICALE ADAPTATION À LA CHUTE DU MARCHÉ
Les Disques d'or revoient leurs exigences à la baisse

LE MONDE | 09.07.06 | 08h30 • Mis à jour le 09.07.06 | 08h30

Depuis le 1er juillet 2006, les seuils de vente de disques permettant d'accéder aux récompenses que sont les albums d'argent, d'or, de platine ou de diamant ont été abaissés par le SNEP (Syndicat national de l'édition phonographique, qui regroupe les multinationales du disque). Cette décision est liée à la chute du marché du disque ces dernières années.


Pour recevoir un Disque d'argent, un artiste devra désormais vendre 35 000 albums au lieu de 50 000 ; pour l'or, 75 000 exemplaires au lieu de 100 000 ; pour le platine, 200 000 au lieu de 300 000 ; pour le diamant, 750 000 au lieu d'un million. Le chanteur Raphaël aura donc été le dernier artiste français à se voir attribuer un Disque de diamant pour le millionième exemplaire de son album Caravane.

Cette décision du SNEP ne fait pourtant pas l'unanimité parmi les producteurs de disques. Pour Stéphane Bourdoiseau, PDG de la maison de production et de distribution Wagram et président de l'UPFI (Union des producteurs phonographiques français indépendants), "le SNEP a pris cette décision de manière unilatérale. Il est affligeant qu'une institution comme le Disque d'or soit modifiée sans concertation. Si le marché a baissé, c'est aussi parce que les majors investissent moins dans le développement local. Les structures, souvent indépendantes, qui ont fait cet investissement ont connu des réussites avec des artistes comme Louise Attaque, Corneille, Carla Bruni ou Vincent Delerm".

D'autres voix vont dans le même sens. "Il n'est pas question que je demande, pour mes artistes, la certification d'un Disque d'or à moins de 100 000 exemplaires", s'emporte Vincent Frèrebeau, directeur du label Tôt ou tard (membre de l'UPFI), producteur entre autres de musiciens comme Vincent Delerm ou Thomas Fersen. Il ajoute : "Nous ne voulons pas de récompenses au rabais."


PRIMER LES TÉLÉCHARGEMENTS

Symboles forts d'un succès populaire, ces récompenses deviennent ceux de la crise qui a touché l'industrie phonographique mondiale depuis l'avènement d'Internet. Le marché du disque a baissé, en France par exemple, de 28,7 % entre début 2003 et fin 2005 et de 10 % pour les six premiers mois de 2006.

Ces dernières années, plusieurs pays ont déjà abaissé le nombre d'exemplaires vendus nécessaire à l'obtention de ces trophées. En Allemagne, ainsi, au début des années 1990, l'attribution d'un Disque d'or nécessitait 250 000 ventes, alors qu'il suffit aujourd'hui d'en obtenir 100 000.

S'il existe, en France, un classement du plus grand nombre de téléchargements musicaux (payants), ce type de vente n'est pas encore comptabilisé pour l'attribution des récompenses.

Aussi, une nouvelle formule de récompenses est sans doute à trouver, qui tienne compte du fait qu'Internet favorise la consommation titre par titre, au détriment d'un achat de l'album.

D'autant qu'en France se développe, plus rapidement que dans d'autres pays (Japon excepté), le téléchargement via la téléphonie mobile - les deux tiers du volume global des téléchargements -, un support qui privilégie encore plus la consommation par chanson.

Il y a vingt ans, un artiste recevait comme trophée la réplique d'un 33-tours doré ou platiné, qui a ensuite été remplacé par la réplique d'un CD. Verra-t-on bientôt des téléphones portables d'or encadrés au-dessus des cheminées de nos vedettes ?

Stéphane Davet
Article paru dans l'édition du 09.07.06


Source : Le Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Disques d'or revoient leurs exigences à la baisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les disques de rock à avoir toujours sur soi.
» Telemann: disques indispensables
» BACH :sa vie , son oeuvre mais surtout pas de disques
» Les disques d'or du Télévie
» leurs tendres années (livre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierrick-Online :: DIVERTISSEMENTS :: Bla bla bla - Free General Discussion-
Sauter vers: